• Chauffage urbain

    Chauffage urbain

    Votre réseau de chaleur à Chalon-sur-Saône

  • Chauffage urbain

    Chauffage urbain

    Votre réseau de chaleur à Chalon-sur-Saône

  • Chauffage urbain

    Chauffage urbain

    Votre réseau de chaleur à Chalon-sur-Saône

Le chauffage urbain

En 1962, la Ville de Chalon-sur-Saône a confié, par concession, l‘exploitation de son chauffage urbain à la société Chalon‘Énergie (anciennement Chauffage CURCHAL). Celle-ci est chargée d’assurer l’exploitation et l’entretien des installations. Le réseau de chauffage de la Ville de Chalon sur Saône fournit de la chaleur à 14.000 logements. En bénéficient notamment les quartiers des Prés Saint Jean, des Aubépins et de Saint-Cosme ainsi que certains bâtiments publics tels que le Nouvel Hôpital, le Centre Nautique, certaines écoles ou encore des gymnases...

Trois chaufferies principales :

  • L’une est située aux Aubépins et produit de la chaleur à partir de fioul, de charbon, de gaz et de biomasse ;
  • La chaufferie Est (zone industrielle Est) fonctionne, pour sa part, grâce à une cogénération gaz, et à des chaudières gaz et fioul ;
  • La chaufferie du nouvel hôpital (près du Pont Paron) utilise des plaquettes de bois, du fioul et du gaz. 

 

Les principaux intérêts du chauffage urbain sont, d’une part, la possibilité offerte àla Villede Chalon sur Saône de développer à grande échelle des énergies renouvelables pour respecter ses engagements en termes d’économies d’énergie. D’autre part, cela permet une maitrise du prix des énergies si l’une d’entre elles venait à augmenter considérablement comme ce fut le cas durant l’hiver 2012. Une augmentation qui se traduit par le fait qu’en 2012, la chaleur produite par Chalon Energie provenait principalement des énergies fossiles (gaz et fioul). Or, du fait de l’épisode de froid exceptionnel, le coût de ces matières premières a connu une forte augmentation entre 2011 et 2012, allant de +14 à +35%. Il est cependant à noter que le coût du chauffage délivré par Chalon’Energie en 2011 était particulièrement compétitif du fait d’un très bon rendement de la « cogénération », à savoir le principe de production simultané de deux énergies différentes : électricité et chaleur. Ceci a permis de stabiliser le prix du chauffage en 2011. Quant à 2012, il était plus conforme à la moyenne des dernières années et n’a donc pas pu jouer le même rôle de stabilisation du prix.

Dans le cadre de la délégation de service public, de lourds investissements ont été négociés avec Chalon’Energie et ainsi réalisés, notamment courant 2013, sur le réseau de chauffage urbain. Ainsi, d’importants travaux sur le réseau de canalisations devenu vétuste ont été effectués, permettant ainsi de diviser par deux les fuites qui occasionnent les colonnes de vapeur chaude apparentes en hiver.

Cette remise à niveau a été effectuée dans une logique de verdissement, favorisant des techniques en phase avec l’environnement, consistant à employer de en plus en plus les énergies renouvelables.

Chaufferies bois

Après celle de St-Cosme et des Aubépins, une nouvelle chaufferie bois sera opérationnelle pour cet hiver. Un geste pour le climat et pour le porte-monnaie. En effet, cette chaufferie rentre pleinement dans les objectifs définis dans l’Agenda 21 et le Plan Climat Energie porté par le Grand Chalon. Elle permettra d’éviter le rejet de 32.000 tonnes de rejet de CO2. En ce qui concerne les 32.000 tonnes de bois nécessaires à son utilisation, elles seront importées dans un rayon de 150 km, permettant ainsi de conforter la filière bois locale. Deuxième avantage, et pas des moindre, cette chaufferie permettra de limiter la hausse du coût de la chaleur. Le taux de TVA sera réduit car le réseau chaleur sera alimenté par des énergies renouvelables à hauteur de plus de 50% ! Une façon de compenser le montant de l’installation et de contenir le coût du chauffage urbain.

Répartition de l’eau

L'eau est transportée depuis les chaufferies centrales (Aubépins, chaufferie Est, …) par27 kmde canalisations jusqu'aux 209 échangeurs de sous stations installés tout près des immeubles. A cet endroit, l'eau est réchauffée avant de circuler dans les robinets (55°) ou dans les radiateurs des appartements (90°). Une fois l'eau chaude distribuée et les radiateurs réchauffés, elle retourne à la chaufferie pour y être à nouveau chauffée.

Dans ce réseau, il faut distinguer la partie publique, ou primaire, qui correspond aux installations situées avant les compteurs des immeubles ; celle-ci est exploitée par le concessionnaire Chalon’Energie. La partie privée, ou secondaire, concerne les installations situées après les compteurs des immeubles et est sous la responsabilité des propriétaires des appartements.

Pour en savoir plus :

 

Réseau de chaleur de Chalon-sur-Saône

16 Boulevard République

71100 Chalon sur Saône

Tél : 03.85.94.04.05

Fax : 03.85.94.04.07

 

Service Environnement - Energie

1 Rue Paul Sabatier

71100 Chalon sur Saône 

Tél : 03.85.43.78.04

Fax : 03.85.41.57.45