• Des oasis de verdure en milieu urbain

    Espaces verts

    Des oasis de verdure en milieu urbain

  • Des oasis de verdure en milieu urbain

    Espaces verts

    Des oasis de verdure en milieu urbain

  • Des oasis de verdure en milieu urbain

    Espaces verts

    Des oasis de verdure en milieu urbain

Espaces verts

La Ville de Chalon sur Saône a la chance de disposer de milieux naturels diversifiés et riches sur le plan environnemental : parcs et jardins, lac, prairies humides, rivières. Ces éléments favorisent une meilleure qualité de l’air, un cadre de vie agréable, des oasis de verdures en milieu urbain. 

Par ailleurs, le maintien de la biodiversité, même à l’échelle locale, est indispensable à l’équilibre écologique. Il est donc essentiel de valoriser ces milieux particuliers et d’en donner une plus grande accessibilité à la population. Une valorisation qui fait partie intégrante des mesures adoptées dans le cadre de l’Agenda 21.

On dénombre sept grandes zones :




 

Economiser l'eau

Depuis plusieurs année, la réduction d’utilisation d’eau est au cœur des actions de la Ville qui a réussi à diminué sa consommation d’eau de 2,3 dans les espaces verts. Un résultat du à une gestion centralisée de l’eau. En effet, l’arrosage, piloté par ordinateur permet d’économiser pas moins 25% d’eau ! Ce système est relié à un pluviomètre programmé pour stopper l’arrosage en cas de pluie. Cette économie est enfin renforcée grâce aux essences de plantes choisies pour intégrer les parterres et les massifs.

Une gestion respectueuse de la nature

En phase avec l’élaboration du projet 21, la Ville a intégré la composante environnementale dans l’entretien de ses espaces verts. Celle-ci se traduit par la mise en place d’une gestion différenciée. En lieu et place des produits phytosanitaires sont utilisés des techniques alternatives de désherbage, thermique par exemple. Le compostage des déchets verts est également une priorité pour la ville de Chalon-sur-Saône qui réemploi cet engrais dans les massifs et sous forme de paillage pour lutter contre l’évaporation et les mauvaises herbes. De plus, l’implantation de prairies naturelles fleuries et la pratique de la fauche tardive sont mises en place sur certains espaces naturels pour contribuer à la croissance des graminées et à la reproduction de la faune locale.