L’Arbre à Manon quitte les bords de Saône

Pour des raisons de sécurité, les services techniques de la Ville de Chalon ont débuté ce jour la dépose du célèbre orme sculpté.

 L'arbre à Manon

L’Arbre à Manon -également appelé l’orme à Manon- est considéré comme l'arbre le plus âgé mais aussi le plus connu dela Villede Chalon-sur-Saône, sa plantation étant estimée en 1625. Depuis 30 ans,la Municipalitéa réalisé les travaux d’entretien nécessaires pour conserver en état ce symbole du patrimoine chalonnais.

 

Malgré ces précautions, les services techniques dela Villede Chalon-sur-Saône ont constaté une fragilisation de la sculpture. Une expertise du bois effectuée par un spécialiste de l’ONF a révélé un état de dégradation suffisamment préoccupant du matériau pour justifier une dépose de cette œuvre de15 mètresde haut. Pour des raisons de sécurité, afin d’éviter des chutes sur les usagers des voies publiques situées à proximité,la Mairiea été dans l’obligation de prendre la décision de l’enlever. Les travaux, débutés aujourd’hui, seront réalisés sur une durée de 3 jours.

 

Quel avenir pour l’Arbre à Manon?

 

Malgré les précautions prises, il est impossible de garantir que l’orme puisse être retiré dans son intégralité lors de la dépose. Selon son état après enlèvement, plusieurs hypothèses seront envisagées. Dans un premier temps, ce qui restera de l’orme sera stocké pour faire l’objet d’une étude permettant d’envisager une possible restauration de la structure.

 L'arbre à Manon

Historique de l’Arbre à Manon

 

La légende raconte qu’il croise la route de la jeune Manon au début du 19e siècle. Assise face àla Saône, Manon avait pour habitude de fredonner cantiques, chants légers ou révolutionnaires au pied de l’orme.

 

Au début des années 1980, traité sans succès, l’orme meurt de la graphiose (empoisonnement de la sève par un champignon). Un an plus tard, sculpté par l’artiste Yves Gaillard, l'arbre reprend vie et devient un objet d'art.

 

En 1994, on découvre que l'arbre est creux sur près de 3m de haut.La Mairieentreprend sa restauration. Il est transporté dans le Jura pour y être traité. De retour à Chalon il sera remis en place, consolidé d'armatures métalliques.