La Paulée de la Côte chalonnaise

Revivez en photos et en vidéos les meilleurs moments de la Paulée ! 

 

 


Interview Yan Pei-Ming

«  Un rapport très fort entre le peintre et la photo »

 

Artiste peintre de renommée internationale, Yan Pei-Ming s’est immergé dans les collections du musée Niépce pour créer « D’après photo », une exposition unique et inédite.

 

Yan Pei-Ming

Comment est née cette exposition spécialement conçue pour le musée Niépce ?

 

J’ai toujours été très intéressé par le rapport entre la peinture et la photo. N’oublions pas que la peinture est née avant la photographie ! La photographie et la peinture se concentrent sur l’image mais de manière très différente, c’est ce qui est intéressant. Cette exposition est également le résultat d’une amitié de 30 ans avec François Cheval (NDLR : le Conservateur du musée Niépce). Avant son départ, je voulais initier un projet intéressant et inédit au musée Niépce. Ca me fait très plaisir. Je viens souvent à Chalon. Le musée Niépce, l’ancienne usine Kodak, il y a beaucoup de choses qui transpirent l’art de la photo et de l’image ici.

 

Vous avez consulté le fonds du musée Niépce pour trouver l’inspiration. Vous avez été impressionné par les collections ?

 

Il y a beaucoup d’œuvres et de photographies d’artistes connus. Personnellement, pour cette exposition, je me suis davantage inspiré de la documentation, des photographies de journalistes ou des clichés pris par des amateurs. Cela m’intéresse plus.

 

L’idée est de redonner, ou même simplement donner, une nouvelle vie à ces photos ?

 

Leur donner une vie… (Il réfléchit) Pour moi ! (Il rit)

 

Que révèle la peinture que ne peut dévoiler la photographie ?

 

Quand on prend une photo, tout est capté dans l’image, tous les moindres détails. Moi, je ne peux pas tout peindre. Quand je regarde l’ensemble d’une composition sur une photographie, il y a quelque chose d’essentiel qui va se démarquer. Cela devient alors ce que je veux peindre et les autres détails ont peu d’importance. C’est mon œil qui sélectionne ce que je veux alors que l’appareil photo, par défaut, sélectionne tout.

 

Y a t-il des photos qui échappent à votre inspiration ?

 

Oui, oui, oui. Ca peut même se produire alors que le travail est avancé. Je change, je modifie…Il faut aussi savoir abandonner. L’avantage d’organiser une exposition à Chalon (NDLR : Yan Pei-Ming vit à Dijon), c’est que je ne suis pas loin, je peux venir et changer les installations comme je veux. (Il rit)

 

D’après photo – Jusqu’au 15 janvier 2017

 

Retrouvez le portait de Yan Pei-Ming dans le numéro 8 d’Objectif Chalon