Chalon dans la rue

Après une édition 2018 marquée par le changement de direction à la tête du festival, Chalon dans la rue demeure plus que jamais un rendez-vous incontournable et jouissant d’une reconnaissance qui dépasse largement nos frontières. Un mois avant le début des festivités, la ferveur autour de ce cru 2019 est déjà palpable. Il faut dire que plus qu’aucun autre événement, le festival possède cette capacité à réinventer chaque recoin de l’espace public. Celui-ci ne comprend pas seulement les rues mais également les murs, les ponts, les passerelles… des lieux ouverts à tous pour devenir des terrains de rencontres et d’interactions. La déambulation au hasard des rues, des places, des jardins ou des cours est plus que jamais privilégiée. Se balader et se faire surprendre, telle est l’essence de Chalon dans la rue. Étonnement, curiosité, interrogation, rires, émerveillement sont toujours au rendez-vous.

Des rubriques pour mieux se repérer

Grande nouveauté en 2019, la programmation se déclinera désormais en six rubriques éditorialisées. À travers ces rubriques, l’équipe du festival marque son soutien à l’ensemble des créations, qu’elles soient initiées, programmées ou sélectionnées par Chalon dans la rue. Les rubriques sont autant de regards portés sur les arts de la rue. Qu’ils s’agissent de créations imaginées spécifiquement pour Chalon dans la rue (Créations in situ), de formats atypiques ou d’écritures innovantes (Parti pris de création), d’une plongée au cœur d’une création réalisée en direct (L’espace des tentatives), de formats contemporains pensés pour les festivaliers en herbe (Jeune public), de spectacles mis en avant par des festivals amis et partenaires (Coopération internationale) ou des 128 compagnies venues offrir toute la diversité des arts en espace public (La sélection officielle), les festivaliers pourront établir leur programme selon leurs affinités. Une chose est certaine, toutes les rubriques renferment de petites pépites !

Un sous-titre évocateur 

 En prenant la direction du festival l’année dernière, la nouvelle équipe a souhaité accompagner chaque édition de Chalon dans la rue d’un sous-titre, un fil conducteur destiné à offrir une coloration particulière à l’événement. Le sous-titre n’a pas vocation à s’imposer comme la thématique de programmation de Chalon dans la rue, il est, de manière plus large, un regard sensible sur la saison du Centre National des Arts de et de l’Espace Public (CNAREP). En effet, c’est bien dans un projet artistique au long court que s’inscrit le festival. Ainsi, de novembre à juillet, ce sous-titre est modelé par une équipe d’artistes en résidence et exploré avec de nombreux publics. Habitants et artistes se retrouvent autour de créations partagées, restituées lors du festival. Le sous-titre 2019, « De l’eau au moulin », déclinera le thème de l’eau à travers des événements participatifs, des installations, des récits, des curiosités ; des productions disséminées dans la ville ou réunies sur des publics.

Une question ? Direction la Place des Publics 

En 2018, la toute nouvelle Place des publics s’est imposée comme le centre névralgique du festival. Jusqu’au 28 juillet, le square Chabas accueillera cette place éphémère où festivaliers, artistes et badauds se croisent et se rencontrent. Au-delà d’un lieu de rassemblement, elle sera « the place to be » pour tout savoir sur la programmation, les horaires, les compagnies présentes, la localisation des spectacles, la billetterie, l'accessibilité… Lieu d’échanges et de rencontres, des publics sera accessible dès le 24 juillet, à partir de 14h30. Une après-midi hors du festival pour prendre le temps de construire son parcours de spectacles et de se renseigner.

24 juillet, le prélude aquatique

Au premier jour de festival, les artistes prennent possession de l’espace public, les festivaliers affluents petit à petit à Chalon. À 19h, une grande aventure collective baptisée « les porteurs d’eau » lancera officiellement cette édition 2019. Du Port Villiers au square Chabas, une chaine humaine spectaculaire fera traverser l’eau à travers la ville. De mains en mains, de verres en bassines, de tuyaux en arrosoirs, l’eau coulera pour amorcer le récit d’une « eau au moulin », sous-titre de l’événement. Pour devenir un maillon de ce grand cortège aquatique, contactez dès aujourd’hui Margherita Bergamo (lancement@chalondanslarue.com).

Dessine-moi un hublot

Clin d’œil au sous-titre du festival, les commerçants ambassadeurs ont initié un projet participatif original : la personnalisation de dizaines de hublots qui seront autant de visions de votre histoire avec l’eau. Après avoir récupéré le contour de votre hublot (disponible notamment à l’accueil de la mairie), racontez votre lien à l’eau en remplissant l’espace libre au centre par des dessins, suspensions, maquettes ou tout autre détournement. Les hublots customisés seront collectés (liste des lieux de collecte sur www.chalondanslarue.com) puis exposés chez les commerçants, les amis, les partenaires du festival. Illustrez, rêvez, dessinez votre rapport à l’eau et retrouvez votre création dans la ville.

+ D'INFOS

Retrouvez la présentation détaillée de l’ensemble des compagnies sur www.chalondanslarue.com

Les horaires et lieux des spectacles seront dévoilés le jeudi 11 juillet, jour de l’ouverture de la billetterie en ligne.

Chalon dans la Rue 2018