Parcs et espaces verts

Square François-Chabas (9 300 m²)

Inauguré en 1899, ce square de 9 300 m² est l’aboutissement d’un concours d’aménagement lancé par la municipalité. Il est dédié à François Chabas, égyptologue reconnu  (d’où le sphinx en bronze qu‘on peut y trouver) ayant fait ses études à Chalon et devenu Président du conseil départemental de Saône-et-Loire. Dans ce square s’élèvent une quinzaine d’arbres remarquables par leur âge et par leur taille. Les massifs plantés en périphérie permettent d’isoler cette zone de verdure de la circulation environnante. Depuis octobre 2017, on peut également y trouver quatre œuvres sculptées par l’artiste Florence de Ponthaud-Neyrat.

Parc Georges-Nouelle (2,68 ha)

Créé en 1951 en plein cœur de ville dans une zone marécageuse et délaissée, ce parc est dédié à Georges Nouelle, Maire de Chalon pendant plus de 30 ans et initiateur de ce projet. Les nombreux arbres de collection plantés à l’origine sont devenus des sujets remarquables à la taille parfois imposante. Ce parc a, pendant un temps, accueilli de nombreux animaux d’où le surnom de « parc aux biches » donné par les chalonnais. Aujourd’hui, une magnifique volière accueille 19 espèces d’oiseaux exotiques et un plan d’eau comptant 40 espèces de canards et sarcelles. L’enclos extérieur accueille une miniferme habitée par deux ânesses, une chèvre naine et plusieurs gallinacés.

Jardin géo botanique (1,3 ha)

Situé à côté du parc Georges-Nouelle, cet espace a été créé en 1953. L’intention initiale était de recréer différents décors rappelant la végétation de zones géographiques précises. Aujourd’hui, on y retrouve plusieurs paysages : la côte chalonnaise avec pieds de vignes et cadolles, les berges végétalisées du marais bressan, le Morvan avec des roches granitiques et une cascade, avec un bassin et des essences exotiques, la pinède et les sous-bois, la grande rocaille et le jardin des vivaces. Les 3 800 espèces de vivaces et arbustes participent pleinement à la réalisation de ces décors.

Prairie Saint-Nicolas (115 hectares)

En 1507, une confrérie de pêcheurs nomme cet espace Saint-Nicolas, patron des mariniers. La Mairie de Chalon en devient propriétaire en 1950 pour protéger la zone de captage d’eau pour les Chalonnais. L’aménagement actuel du parc a nécessité trois ans de travaux, entre 1975 et 1977. Au fil de ses 115 hectares, un arboretum a été créé avec à ce jour 4 000 arbres de 230 espèces différentes dont 80 conifères. Sur la première partie du parcours, on trouve 64 variétés d’iris, 34 de pivoines et 16 d’hémérocalles. Puis, on peut découvrir la roseraie moderne (95 variétés de rosiers) ainsi que la roseraie ancienne (205 variétés). Sur un parcours long de 4,6 km, le site Saint-Nicolas est le théâtre idéal pour de nombreuses pratiques sportives. Outre le golf, on trouve sur place des terrains pour la pratique du foot, rugby, baseball, foot américain, tir-à-l’arc… Le parc possède également une aire de pique-nique avec une aire de jeux pour les enfants.

La coulée verte (4 km)

Dans les années 1990, il a été décidé de redécouvrir les milieux naturels de bords d’eau et de permettre de traverser Chalon du nord au sud. Dédiée aux vélos et aux piétons, cette coulée verte s’étire sur 4 km entre le pont Jean-Richard et la prairie Saint-Nicolas. Elle a été agrémentée de nombreux panneaux qui évoquent les bâtiments de bords de Saône et détaillent la faune et la flore aquatique. On y trouve également des aires de pique-nique et des jeux pour les enfants.

Jardin du Conservatoire (11 500 m²)

Le quartier Saint-Cosme n’a été rattaché à la commune de Chalon qu’en 1955. De nature industrielle, ce quartier a subi une refonte complète depuis la fin des années 1990. La démolition d’une ancienne entreprise de métallurgie a finalement donné naissance au Conservatoire et à son jardin, inaugurés en 1996. La musique, à travers les plantes, était donc le thème naturel de cet espace dont les essences de végétaux ont été choisies en fonction de leur rapport avec cet art. Cet écrin de verdure en centre-ville, idéal pour accueillir des spectacles, est l’occasion de transporter la musique hors de son site habituel.

Parc de la biodiversité (7,3 ha)

En 2002, le nettoyage de ce site a permis la création d’un espace de promenade. En 2014, de nouveaux aménagements en ont fait un nouveau parcours dédié à la biodiversité. Des panneaux d’information accessibles à tous, y compris aux personnes en situation de handicap, des aménagements paysagers et des plans permettent de découvrir toute la richesse faunistique et floristique de Chalon. Chaque année, "la fête de la biodiversité" est organisée sur place pour mettre en valeur ces atouts écologiques.

Lac des Prés Saint-Jean (65 ha)

Créé suite à des travaux d’excavation, le lac (23 ha) est situé au cœur d’un grand espace vert comprenant une presqu’île et un cheminement de 3 km, très prisé des sportifs. 1 500 arbres ont été plantés autour du lac afin de créer de nombreux coins d’ombrage. Du fait de sa position à proximité de zones exploitées minutieusement, ce site est devenu un terreau privilégié pour la faune et la flore locale. Il fait également office de zone de repos pour les oiseaux migrateurs et de refuge hivernal pour d’autres espèces. À noter qu’un parc animalier avec des daims, des cerfs et des moutons offre un point d’intérêt adoré par les promeneurs.

Parc des Aubépins (14 ha)

Cet espace a servi initialement à remblayer des terrains pour construire de nouveaux habitats collectifs dans les années 60. Après ces travaux, un grand poumon vert agrémenté de plans d’eau a été préservé au centre des immeubles. Aujourd’hui, ce parc a fait peau neuve avec des plantations rénovées, des jardins partagés, des pontons et des jets d’eau.